Pièce 2016 – La bonne adresse

Une ancienne star de music-hall loue des chambres à des étudiantes. Désirant se retirer à la campagne elle met une petite annonce pour louer son appartement. Dans le même temps, l’étudiante pianiste met une autre annonce pour trouver des élèves. L’étudiante en peinture cherche un modèle pour poser nu (le 1er titre de la comédie était l’homme nu) et rédige également une annonce. De son côté la bonne de la star met aussi une annonce pour chercher un fiancé. Ces annonces ont quatre buts différents mais se ressemblent comme des sœurs, puisqu’elles sont rédigées en abrégé, dont le dénominateur commun se résume en trois lettres : P.P.S.

 

Acte 3

Pièce 2017 – L’héritage diabolique de tata Odette de Jérôme Dubois

Les neveux de tata Odette doivent se rendre chez le notaire pour prendre connaissance du testament de celle-ci. Au retour, l’ambiance n’est pas à la fête. Tata Odette a en fait légué sa maison à des clochards, laissant à ses propres neveux comme seul héritage, une énigme : « Votre héritage se trouve là où vous vous y attendez le moins !» Commence alors une course à l’héritage hilarante parsemé d’indice, imaginée par tata Odette pour le moins rancunière ! Car l’héritage sera à la hauteur du peu de considération qu’elle avait envers ses neveux, c’est à dire diabolique mais alors tellement drôle aussi !

pièce 2018 – L’Auberge du Caramel de Jean-Luc Pecqueur

Des religieuses ont décroché l’autorisation de prendre quelques jours de congés exceptionnels car les locaux de leur congrégation sont en travaux… Mais voilà : faire une réservation dans une auberge n’est pas forcément à la portée de n’importe qui… et la surprise va être grande, très grande. D’autant que des imprévus impensables surviennent… Heureusement, le père archevêque qui a autorisé cette sortie exceptionnelle ne connaît que la mère supérieure et pas les sœurs de la congrégation… Mais ce n’est pas très catholique tout ça madame !

 

Acte 1

Continuer la lecture de pièce 2018 – L’Auberge du Caramel de Jean-Luc Pecqueur